IMPLANTS  DENTAIRES

Quand pose-t-on un implant dentaire ?

Un implant dentaire peut être mis en place, soit immédiatement après l’extraction d’une dent, soit après la cicatrisation de l’os et de la gencive. L’acte chirurgical est souvent simple et peu douloureux. Il se fait sous anesthésie locale comme pour le traitement d’une carie.

implant dentaire Antibes

implant dentaire Antibes

La PROTHÈSE définitive est réalisée après la solidification de l’os autour de l’implant dentaire (dans un délai de 2 à 6 mois). Dans certaines conditions, une PROTHÈSE provisoire peut être mise en place immédiatement après la pose de l’implant dentaire.Indications et contre-indications Pour poser un implant dentaire, il faut que le volume et la qualité de l’os de la mâchoire soient suffisants. Ces paramètres sont généralement évalués à l’aide d’un scanner. Cependant il est aussi possible d’augmenter le volume osseux à l’aide d’une greffe osseuse. Il est également important que les dents voisines et la gencive soient saines.

 Un questionnaire médical permettra d’écarter d’éventuelles contre-indications :
  • irradiation de la face, haut risque d’endocardite infectieuse (infection d’une valve du coeur par des bactéries de la bouche).

Les contre-indications relatives sont plus fréquentes : mauvaise hygiène, tabac, diabète non équilibré, prise de médicaments anticoagulants.

Les implants dentaires peuvent avoir une durée de vie de plusieurs dizaines d’années. Le titane est le matériau de choix en chirurgie implantaire car il associe une bonne compatibilité biologique à une bonne résistance mécanique. L’implant dentaire permet de remplacer une ou plusieurs dents sans affecter les autres dents, et offre une PROTHÈSE à la fois fixe et confortable.

Une seule dent absente peut déstabiliser toute la bouche. Si elle n’est pas remplacée, c’est le premier pas vers un processus de déchaussement ou d’édentation multiple. Si vous êtes concerné, vous devez, comme tous les porteurs d’implants dentaires, observer une hygiène dentaire extrêmement rigoureuse et effectuer des contrôles très régulièrement.

Pour que la cicatrisation se déroule dans les meilleures conditions possibles, veillez à bien respecter vos prescriptions et les conseils post-opératoires qui vous sont donnés.

  • La vitesse et la qualité de la cicatrisation dépendent beaucoup de la propreté du site opératoire.
  • Adopter une hygiène buccale rigoureuse est indispensable pour la bonne intégration des implants dentaires dans l’os de votre mâchoire.
  • Dans de rares cas, l’implant dentaire peut être rejeté. Un nouvel implant dentaire est alors immédiatement mis en place. Il est très rare d’observer deux rejets d’implants dentaires consécutifs.En implantologie, le taux d’échec n’est plus que de 1%

La mise en place d’implants dentaires nécessite une préparation approfondie, effectuée en amont de l’intervention à l’aide d’examens tels que radio, scanner, etc. Radio et scanner sont des examens indispensables avant la pose d’implants dentaires. L’analyse du volume osseux permet de déterminer la nécessité éventuelle d’une greffe osseuse préalable.

La mise en place d’implants dentaires est avant tout destinée à supporter une PROTHÈSE qui doit être esthétique et fonctionnelle. C’est donc le projet de la future PROTHÈSE qui va guider la mise en place des implants dentaires.

De façon générale, on attend qu’un implant dentaire soit bien intégré à l’os dans lequel il a été placé pour réaliser la PROTHÈSE (entre deux et six mois). Avec l’évolution des implants dentaires, ce délai tend à diminuer ; il est possible, parfois, de réaliser une PROTHÈSE transitoire immédiatement après la pose de l’implant. Ceci permet, surtout pour les dents antérieures, d’avoir une PROTHÈSE transitoire tout à fait esthétique

Les prothèses amovibles, qu’elles soient partielles ou complètes peuvent être stabilisées par des implants dentaires. Les implants dentaires sont mis en place avant la réalisation de la PROTHÈSE ou sous une PROTHÈSE déjà existante. La PROTHÈSE vient se fixer sur le ou les implants dentaires par des moyens d’attache qui se présentent souvent sous la forme de petits boutons-pression. Dans certains cas, stabiliser une PROTHÈSE amovible partielle permet de supprimer des crochets qui seraient inesthétiques.

  • Les prothèses implantaires doivent faire l’objet d’une surveillance régulière au même titre que les prothèses sur dents naturelles.
  • Une hygiène dentaire rigoureuse permet de limiter le risque d’infection qui entraînerait un déchaussement au niveau des implants dentaires, de la même manière qu’au niveau des dents

Il est déterminé en fonction du nombre de dents à remplacer, du nombre d’implants à poser et du type de prothèses à placer. Un plan de traitement permet d’établir un premier devis pour la chirurgie (pose de l’implant dentaire) et la PROTHÈSE (couronne ou appareil). Actuellement, la Sécurité Sociale ne prend en charge que la PROTHÈSE sur implant dentaire. Certaines assurances complémentaires proposent des forfaits annuels pour la pose d’implant dentaire.

La prévention du stress et la gestion de la douleur éventuelle font partie du suivi pré et post implantaire.Après la pose d’un implant dentaire, les suites opératoires (gêne, hématome,douleur éventuelle) sont bien maîtrisées et prises en charge de manière adaptée à chacun.

Après la mise en place d’implants, diverses réactions peuvent apparaître :

  • Une douleur : elle dépend principalement de l’importance de l’intervention,c’est-à-dire du nombre d’implants posés dans la séance. La douleur post-opératoire est très variable d’une personne à une autre. De façon générale, pour la mise en place de 1 ou 2 implants dentaire, la douleur est nulle ou faible. Pour des interventions plus importantes, une gêne supplémentaire est à prévoir pendant quelques jours.
  • Un oedème : il s’agit d’un gonflement de la gencive et de la joue lié à la réaction inflammatoire qui suit toute intervention chirurgicale. Il est souvent présent de façon très légère. Dans certains cas, il peut s’avérer plus important.
  • Un hématome : il est dû à un saignement interne qui persiste de façon transitoire après l’intervention et survient occasionnellement. Lorsqu’il est étendu, il peut paraître impressionnant mais il est rarement inquiétant.

Lorsque ces suites opératoires vous semblent supérieures aux prévisions de votre chirurgien-dentiste, n’hésitez pas à le lui signaler rapidement afin de détecter une éventuelle complication. Le stress et la douleur liés à une pose d’implant dentaire peuvent être prévenus et traités de façon efficace grâce à une prescription bien adaptée en adéquation avec votre état de santé et avec la lourdeur de l’intervention prévue.Si vous ne supportez pas les médicaments prescrits ou s’ils ne vous semblent pas assez efficaces, n’hésitez pas à nous en parler afin que votre traitement puisse être revu.

Comme pour les dents naturelles, une hygiène rigoureuse et un suivi régulier sont nécessaires pour le maintien en bonne santé des implants dentaires.Comme pour les dents, des complications infectieuses ou mécaniques peuvent survenir au niveau des implants.

  • Les complications infectieuses : les implants, comme les dents, peuvent se déchausser. Le déchaussement des implants (également appelé péri-implantite) est un phénomène infectieux causé par un nettoyage insuffisant autour des implants.
  • Les complications mécaniques : ces complications sont rares. Il s’agit de fractures des implants eux-mêmes, ou des vis qui servent à fixer la PROTHÈSE dans l’implant dentaire.
  • La prévention des complications infectieuses passe par un nettoyage soigneux de la jonction gencive/implant. Ce nettoyage est à faire au moins deux fois par jour avec un brossage minutieux conjuguant la brosse à dents et des instruments de soins interdentaire (fil dentaire ou brossette interdentaire). Il doit être associé à un nettoyage professionnel par le chirurgien-dentiste, une ou plusieurs fois par an en fonction des recommandations du cabinet.
  • La prévention des complications mécaniques passe par un contrôle régulier de l’occlusion, c’est-à-dire par le réglage minutieux des contacts entre les dents. Ces ajustements sont réalisés au cabinet avec de légers eulages des dents ou des prothèses implantaires.

Une hygiène rigoureuse et un contrôle régulier effectué par votre praticien sont indispensables et vous mettront à l’abri de nombreux désagréments.